LE DéPISTAGE

Test Salivaire agréé par la Haute Autorité de Santé

Depistage - Evenement

La salive est prélevée sous la langue à l’aide d’une pipette.
RAPIDE • INDOLORE • EFFICACE

L'Administratif

Si vous êtes un établissement public, la déclaration se fera conjointement.

La Logistique
FAISABILITÉ
  • Repérage sur site
  • Conseil d'implantation
  • Réalisation des plans 3D
MOBILIER
  • Mise en place des zones de test
  • Parois de séparation
  • Espace d'attente des résultats
SÉCURITÉ
  • Barrièrage & Marquage au sol
  • Ecran signalétique
  • Une application dédiée
HYGIÈNE
  • Borne de gel hydroalcoolique
  • Prise de température
  • Masques
PERSONNEL
  • Equipe dédiée à la gestion des flux
  • Coordination avec les équipes médicales
  • Interface avec le lieu
LES OPTIONS
Tente sanitaire
Cabines de désinfection
Distributeurs infrarouge
ou pompe
CaméraS thermiques
ou pistolets température
Customisation des blouses
du personnel médical
Masques personnalisables
Pompes de gels
personnalisables
Personnalisation des teeshirts
des infirmiers aux couleurs
de votre événement
Personnalisation des
plexiglass de séparation

COVID : LES PARCS D’ATTRACTIONS TOUJOURS DANS L’EXPECTATIVE QUANT À UNE RÉOUVERTURE22 avril 2021

La réouverture des parcs d’attractions se fait attendre… Alors que la saison commence d’ordinaire en avril, les différents parcs à thèmes et zoo de France et de Navarre espèrent pouvoir rouvrir leurs portes le 15 mai, une date qui collerait avec la réouverture «progressive pour la culture, le sport, les loisirs, l’événementiel et nos cafés et restaurants » évoquée par Emmanuel Macron. Pendant ce temps, tous espèrent et s’activent, recrutant et en peaufinant leurs spectacles en attendant la bénédiction du gouvernement.

On vous en parlait déjà en février : les parcs d’attractions et leurs saisonniers font partie des nombreuses victimes collatérales de la Covid. Une saison 2021 qui se complique donc, avec un retard sur les ouvertures des parcs saisonniers. Prévues comme chaque année début avril, ces réouvertures ont encore une fois dû être repoussées aux calendes grecques en raison de la crise. Mais l’attente pourrait bien arriver à son terme avec l’annonce du Président Emmanuel Macron d’un déconfinement progressif pour les différents secteurs fermés, dès la mi-mai. 

Les parcs d’attractions seront-ils de ceux qui pourront donc ouvrir en mai ? Rien n’est moins sûr, aucune annonce concrète du gouvernement n’ayant été faite dans ce sens, préférant privilégier les terrasses, musées et cinémas dans un premier temps. Mais rien ne dit qu’ils ne pourront pas ouvrir à cette période… Pour le moment, les établissements et leurs employés restent dans le flou. Aucun ministre n’évoque leur sort lors des interventions télévisées, alors que leur secteur représentait 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019 selon Capital. Le gouvernement leur promet juste une belle enveloppe pour couvrir les charges fixes, alors qu’ils font face à des charges d’exploitation. Il faut par exemple une présence permanente pour s’occuper des animaux dans les parcs zoologiques, et pour faire tourner les attractions afin de ne pas les laisser se détériorer.

Du côté des parcs, c’est l’incompréhension : « J’ai bien entendu ce qu’a dit Emmanuel Macron lors de son allocution de mi-mars : les contaminations à l’extérieur sont largement minoritaires. Dans ces conditions, je ne comprends pas pourquoi on nous astreint toujours à la fermeture. C’est incompréhensible« , explique ainsi Pierre Thivillon, propriétaire du zoo de Saint-Martin-la-Plaine, dans la Loire, à nos confrères de La Tribune. Celui-ci a même décidé d’écrire une lettre ouverte au chef de l’État, demandant une réouverture la plus rapide possible, avec la mise en place de protocoles sanitaires stricts. Une lettre jusqu’à présent restée sans réponse.